BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

TEMOIGNAGES DE BIPOLAIRES

Qu'est ce que ça signifie pour toi " être bipolaire "?

Avant tout, je suis une personne comme tout le monde, je travaille, j'ai ma famille, mes amis, mes loisirs. Cette maladie se manifeste dans ma vie par intermittence et en pointillés.

Et de quelle façon se manifeste-t-elle ?

Je passe par des phases d'excitation, (je dors moins, je suis hyperactive, je dépense plus , je me sens bien, je n'arrive parfois à ne plus me contrôler...) et il peut suivre des phases dépressives (je suis triste , je reste au lit, rien ne m'intéresse, je suis mal, j'ai des idées noires...)

En phase de stabilité, je retrouve une "vie normale".

Comment  es-tu soigné ?


Je prends un traitement à base de thymo-régulateurs, parfois associés à des antidépresseurs, des anxiolytiques voire des neuroleptiques, et même des somnifères si j'ai des problèmes de sommeil.

Je suis régulièrement suivi par un psychiatre pour une psychothérapie et pour la prescription du traitement.

En parallèle, je fais partie d'un groupe de psycho éducation de patients bipolaires dont l'objectif est de mieux connaitre la maladie et d'élaborer des projets de vie.

Il est important de respecter une bonne hygiène de vie :

- le sommeil
- les repas équilibrés
- les activités, le sport
- d'éviter les conduites addictives (alcool, tabac, etc...)

Enfin, une harmonie familiale et sociale contribue à la stabilité de la maladie.

Avec le temps comment évolue ta maladie ?

Grâce à l'observance du traitement, au soutien de mon psy, à la psycho éducation et avec l'aide des associations, j'arrive à me stabiliser.
Mais je remarque que j'ai gardé une certaine fragilité face au stress. Cependant, grâce à  un aménagement du temps de travail, le stress s'évanouit peu à peu et le rythme de vie s'adoucit.
NS


Depuis 40 ans, je suis bipolaire et j'estime avoir acquis des compétences sur la maladie et depuis 4 ans, je n'ai pas été hospitalisée.
Bien que depuis  9 mois, je traverse une période de stress importante, je n'ai pas présenté de décompensation.
J'estime qu'à  ce jour  je suis "guérie" tout en sachant très bien que je peux rechuter à tout moment
FF


Je retravaille depuis 6 mois environ à temps partiel et je me sens bien, le travail me permet d'évacuer d'autres ennuis personnels surtout financiers.
J'arrive à concilier vie de famille (2 enfants) et vie professionnelle, j'arrive à m'octroyer des moments de détente.
MSL


Trop haut, trop bas, des périodes plus sereines parfois, mais la bascule arrive encore trop souvent malgré le traitement, psychothérapie et ateliers dans le cadre de la clinique.
Les périodes hautes ont l'avantage de permettre de concrétiser de beaux projets.
MA


Depuis 20 ans environ, je suis bipolaire et il y a 4 ans, je suis tombée très bas suite à un divorce...dans un état catatonique d'où hospitalisation.
Ma  situation  a évolué grâce à Route Nouvelle, cet établissement de réinsertion sociale m'a permis de travailler un peu.
Depuis cette période, je me sens tout à fait stabilisée grâce à un soutien psychothérapeutique, au traitement, à la psycho éducation et j'accepte ma maladie.
CC


Depuis 3 ans, je suis bipolaire, suivie à la clinique et en psychothérapie mais trop souvent en crise dépressive, je me retrouve hospitalisée...et plus récemment à cause de mon divorce que je vis très mal.
Des courtes périodes d'hospitalisation à cause des enfants, du travail mais qui me permettent d'y voir plus clair et de repartir sur de meilleures bases, plus calme. Mon traitement a été changé, je prends deux thymo régulateurs ainsi qu'un antidépresseur mais je reprends tout de même un travail intérimaire pour un mois tout en m'occupant de mes deux filles.
Je me sens encore fragile, instable et j'ai peur de cette maladie !
NR


Commentaire DR G.
On mesure au travers de ces témoignages la fonction étayante du soin au sens large du terme. Avoir la possibilité d'associer un traitement pharmacologique régulièrement évalué avec un travail de psychothérapie et une implication psychoéducative et associative, c'est se donner les moyens de contrôler au mieux l'évolution de la maladie.


Qu'est ce que ta sensibilité  de bipolaire t'apporte ?

Une attirance pour l'art en général, une meilleure acuité de
perception, un esprit de créativité, une curiosité exacerbée, un réel besoin de mettre en oeuvre des projets et un sens aigu de l'écoute et de l'empathie.

 

 

Témoignages tirés du blog de patients (bipolaires-aufrery.over-blog.com)

de la clinique Aufrery de Balma (Toulouse) (http://www.clinique-aufrery.com/)

 

clinique dont la branche "bipolaires" est dirigée par les docteurs Michel FREXINOS et Raphaël GIACHETTI 



03/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres