BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

Moi, Manon, bipolaire

 Pour une reprise de contact, voilà une entrée en matière pour cette rentrée qui ne manquera pas de vous passionner: vous devez de ce pas vous rendre chez votre libraire habituel pour vous procurer le meilleur ouvrage existant à l'heure actuelle sur la bipolarité:

Il s'agit de: Moi, manon, bipolaire, ou, de l'enfer à mon chemin de liberté.
éditions salvator 193 pages  février 2012    19,90 €
 
Voilà un témoignage peu commun; celui d'une jeune femme qui aura traversé les pires difficultés que connaissent bon nombre de bipolaires, à commencer par une enfance marquée par la souffrance d'une enfant maltraitée par sa soeur et abandonnée affectivement par ses parents. De cette première expérience désastreuse de la vie suivront une succession de drames personnels, une recherche de l'affection que ne lui ont pas donné ses parents, un mariage désastreux motivé, inconsciemment par la recherche d'une présence masculine censée se substituer à celle, défaillante, de son père, et tous les troubles associés aux TBP (TOC, TCA, kleptomanie, etc) , autant de blessures quotidiennes vécues sans pouvoir, dans un premier temps, mettre un sens et un nom à la pathologie dont elles découlent. Et comme une majorité de bipolaires, il faudra plusieurs années avant de parvenir à poser un diagnostic sur cette existence, ce calvaire. 
Pour compléter ce tableau déjà bien chargé, Manon ne supporte pas - physiologiquement- les traitements médicamenteux, quels qu'il soient. C'est donc par une démarche personnelle qu'elle tente de conjuguer l'expression des différents troubles qu'elle rencontre, essayant nombre de méthodes, certaines insatisfaisantes, qu'elle arrive à maîtriser cette pathologie. Manon y parvient grâce à ses propres "thérapies alternatives atypiques", la danse et la pratique du saxophone lui permettent de se prouver qu'elle est une personne pleine de qualités, que, de plus, elle est capable de se faire du bien, et, par la même occasion, de faire du bien aux autres, les massages vont également dans ce sens. Pour parfaire la description de son cheminement, Manon trouve à travers l'expérience de Dieu au quotidien un moteur, des énergies, une force qui lui permettent de dépasser et de transcender la pathologie dont elle est atteinte, jusqu'à la sauver ? La lecture de cet ouvrage vous le dira.
Bref, c'est là un exemple remarquable de résilience, (notion remise au goût du jour par le psychiatre Boris CYRULNIK à travers ses ouvrages), grâce à la ténacité et le courage dont Manon fait preuve: elle aurait pu accumuler les échecs et les blessures tout au long de son existence, voire sombrer dans une spirale infernale avant que la maladie ne la pousse à mettre fin à ses jours: non, Manon se bat, cherche et trouve en définitive les moyens de dépasser les blessures de l'enfance, leurs expressions récurrentes dans la vie d'adulte, aidée en cela par la psycho-éducation et l'expérience de la foi. Trouvera-t-elle la voie de la guérison ? Vous le saurez en lisant son témoignage.
Pour introduire ce dernier, rien de plus accueillant que de retrouver la prose du spécialiste et psychiatre Christian GAY. Tout bon bipolaire qui se respecte, tout proche de bipolaire, ainsi que les soignants, trouveront à travers ce livre des explications, des solutions, aussi utiles que présentes dans la vie de chacun, qui pourra y trouver nécessairement des applications à sa propre expérience.
Bonne lecture !            


20/09/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres