BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

les antidépresseurs rendraient le cerveau plus plastique

Les antidépresseurs rendent le cerveau plus plastique

Des essais ont montré que le Prozac agissait sur la plasticité des neurones liés à la vision et pourrait donc servir à corriger certains types de déficiences visuelles.

La fluoxétine, la substance active du Prozac, peut redonner à des neurones liés à la vision du rat adulte l’état plus plastique de leur jeunesse et ainsi permettre à des animaux de récupérer de certains types d’handicaps visuels annoncent des chercheurs. Ces résultats, obtenus par ne équipe internationale de recherche et publiés dans la revue Science, suggèrent que la fluoxétine pourrait servir à traiter l’amblyopie, une situation assez courante où l’un des yeux est plus faible que l’autre parce qu’il n’a pas été utilisé autant que l’autre durant la petite enfance.

Ils offrent aussi une piste pour répondre à la question encore en suspend de savoir comment les antidépresseurs aident à réguler l’humeur des patients déprimés en suggérant que la plasticité cérébrale pourrait jouer un rôle important dans ce processus. Les scientifiqes ont donné des doses normales de fluoxétine à des rats adultes dont la vision avait été perturbée par l’absence d’exposition à des images au cours d’une période critique de leur développement précoce. Les chercheurs ont détecté dans le cerveau des animaux des changements dans l’expression de protéines et les communications électriques indiquant que le traitement avait rétabli la plasticité neuronale dans le système visuel des rats et favorisé la récupération de leur vision.



J.I.
Sciences et Avenir.com In NOUVELOBS.COM | 21.04.2008 |



23/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres