BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

Le trouble bipolaire peut être relié à l'horloge biologique

Les épisodes de manie dans le trouble bipolaire peuvent être liés à une mutation d'un gène contrôlant l'horloge biologique, selon une nouvelle recherche. Le trouble bipolaire, auparavant appelé maniaco-dépression, est marqué par une alternance d'épisodes de dépression et de manie.

Colleen McClung, professeur de psychiatrie à l'université du Texas à Dallas et des collègues ont étudié, chez des souris, un gène lié au rythme circadien (ce qu'on désigne par le terme horloge biologique) qui affecte le sommeil, l'activité, les hormones et l'appétit.

Ils ont comparé des souris dont le gène était modifié et des souris avec un gène normal. Les souris dont le gène était modifié manifestaient un comportement maniaque. Ces souris étaient hyperactives, moins anxieuses et moins déprimées. Par exemple, elles étaient moins craintives lorsqu'elles étaient placées dans un espace ouvert. Elles dormaient moins et montraient une plus grande activité du cerveau en réponse à l'eau sucrée, la cocaïne et une légère stimulation électrique du cerveau.

Finalement, lorsque les chercheurs ajoutaient du lithium (qui est utilisé pour traiter le trouble bipolaire) à leur eau, ces souris abandonnaient leur comportements maniaques et commençaient à agir comme les souris ayant un gène normal.

Rappelons que la dépression saisonnière est reliée, croient les spécialistes, à l'horloge biologique.

In psychomedia 20.03.07 Source: Proceedings of the National Academy of Sciences (Science Daily)



17/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres