BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

Troubles bipolaires : des actes et prestations codifiés

Environ 600 000 personnes en France souffrent de troubles bipolaires, une maladie reconnue comme une Affection de Longue Durée (ALD). Pour améliorer la prise en charge de cette maladie, la Haute Autorité de Santé vient de publier un guide sur les actes et prestations pris en charge par l’Assurance Maladie. Le site troubles bipolaires revient pour vous sur les principales informations de ce document.

Troubles bipolaires et ALD

Les troubles bipolaires, maladies maniaco-dépressives, sont reconnus en France comme une Affection de Longue Durée (ALD) et inclus dans l’ALD n°23 qui regroupe les affections psychiatriques de longue durée. Pour bénéficier de cette ALD accordée pour une durée initiale et renouvelable pour une durée de 5 ans, les troubles bipolaires doivent dater de plus d’une année et entraîner des conséquences fonctionnelles majeures et directes, à l’origine d’un handicap au quotidien.

Certains troubles sont ainsi exclus de l’ALD, tels que :

  • L’épisode dépressif isolé ;
  • La réaction dépressive brève ;
  • La réaction aigüe à un facteur de stress ;
  • La dysthymie (troubles de l’humeur) légère.

Un référentiel à destination des soignants pour une meilleur suivi des troubles bipolaires

Après avoir publié un guide patient en décembre 2010, la Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment publié un document sur les actes et prestations pris en charge par l’Assurance Maladie dans le cadre de la prise en charge des troubles bipolaires. Les actes et prestations, recommandés mais non pris en charge, y sont également présentés.

Ce document, intitulé « Actes et prestations des affections psychiatriques de longue durée, troubles bipolaires », constitue un référentiel qui aborde les situations cliniques les plus courantes, ainsi que les traitements et soins nécessaires au diagnostic, au traitement et au suivi des troubles bipolaires. Destiné aux soignants, il constitue un outil très utile pour faciliter le dialogue entre le patient, le médecin traitant et le médecin conseil. A partir de ce guide, le protocole de soins peut être adapté à la situation spécifique de chaque patient.

Il est rappelé à cette occasion que les médecins généralistes jouent un rôle majeur dans le bilan initial, le traitement et le suivi des troubles bipolaires, et travaillent en complémentarité avec les psychiatres et les neuropsychiatres.

 

Les grandes lignes du traitement

Dans ce nouveau document, la HAS rappelle que le traitement des troubles bipolaires ne doit pas être d’une durée inférieure à 2 ans. Différents traitements médicamenteux peuvent être prescrits dans le cadre de la prise en charge des troubles bipolaires :

  • Des normothymiques (régulateurs de l’humeur), comme le lithium pour le traitement des états d’excitation maniaque ou hypomaniaque et la prévention des rechutes ou récidives de troubles bipolaires ;
  • Des antipsychotiques pour le traitement des épisodes maniaques ou dépressifs et la prévention des récidives ;
  • Des antidépresseurs uniquement en cas d’épisodes dépressifs majeurs et caractérisés ;
  • Certains antiépileptiques, avec des précautions particulières chez les femmes âge de procréer.

D’autres médicaments peuvent être nécessaires, en complément des thérapeutiques principales précédemment citées, pour prendre en charge les complications liées aux troubles bipolaires :

  • Des anxiolytiques, des sédatifs ou des hypnotiques, avec une durée maximale de prescription limitée à 12 semaines ;
  • Des traitements spécifiques de troubles addictifs, car les troubles bipolaires constituent un facteur de risque de développer des addictions au tabac, à l’alcool ou aux opioïdes.

Enfin, certains de ces traitements sont susceptibles de provoquer des effets indésirables, qui altèrent la qualité de vie des patients. Des médicaments complémentaires peuvent être utiles pour contrer ces effets secondaires médicamenteux.

Par ailleurs, l’éducation thérapeutique du patient représente désormais un aspect important de la prise en charge des patients. Elle peut être prise en charge financièrement dans le cadre des programmes validés par les Agences Régionales de Santé (ARS).

Ce nouveau document de la HAS est un complément indispensable du guide patient publié en 2010 pour optimiser la prise en charge et le suivi des troubles bipolaires.

 

in troubles-bipolaires.com  mars 2018

 

Le document de la Haute autorité de santé en cliquant:

https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2009-09/ald_23__lap_troubles_bipolaires_web.pdf



25/05/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres