BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

traitement sur et efficace de la dépression bipolaire par stimulation transcrânienne

Explorer des traitements sûrs et efficaces pour la dépression bipolaire: la stimulation transcrânienne par courant continu

 

Selon des chercheurs brésiliens, la stimulation transcrânienne par courant continu est sûre, efficace et tolérable en tant que traitement complémentaire pour les patients recevant déjà un traitement pharmacologique pour la dépression bipolaire (BD). Les résultats de l'étude ont été publiés dans JAMA Psychiatry.

Les données ont été collectées auprès d'un sous-groupe de patients participant activement à l'essai de traitement électrique de la dépression bipolaire (BETTER; identifiant ClinicalTrials.gov: NCT02152878 ), un essai clinique randomisé en double aveugle, contrôlé de manière fictive. 

Les participants (n = 59; 68% de femmes, âge moyen: 45,9 ans) ont été assignés au hasard à un traitement ou à un groupe factice. Parmi les participants, 61% avaient un diagnostic de BD I et 39% avaient reçu un diagnostic de BD II. Tous subissaient actuellement un épisode dépressif sous traitement médicamenteux stable (score de l'échelle de dépression de Hamilton> 17). Les patients ont reçu 10 séances quotidiennes actives ou fictives de 2 mA de stimulation transcrânienne par courant continu les jours de semaine pendant 2 semaines, suivies de 2 séances supplémentaires aux semaines 4 et 6.

 

Le principal résultat de l'étude était l'évolution du score de l'échelle d'évaluation de la dépression de Hamilton, évaluée à la fin de l'étude (6 semaines). Les critères secondaires comprenaient les changements de score sur d'autres échelles de dépression et les taux d'événements indésirables.

En utilisant une analyse en intention de traiter, les chercheurs ont constaté que ceux qui subissaient une stimulation transcrânienne active en courant continu présentaient une amélioration considérable par rapport à ceux du groupe factice (β int = -1,68; nombre nécessaire pour traiter [NST]: 5,8; , 3,3-25,8; P = 0,01). Les taux de réponse cumulatifs étaient supérieurs dans le groupe actif par rapport au groupe témoin (67,6% contre 30,4%, respectivement; TNN, 2,69; IC à 95%, 1,84 à 4,99; p = 0,01). Cependant, les taux de rémission ne différaient pas significativement entre les sujets des groupes actif et simulé (37,4% contre 19,1% respectivement; NNT 5,46; IC 95%: 3,38-14,2; p = 0,18).

En termes d'événements indésirables, les deux groupes étaient généralement comparables. Les taux de changements affectifs apparus au cours du traitement étaient similaires entre les groupes (19% vs 15% dans le groupe fictif et le groupe actif, respectivement; P = 0,71). Une exception était la rougeur de la peau sur le site d’application, pour laquelle il existait une disparité évidente; seulement 19% des personnes du groupe témoin ont présenté une rougeur cutanée localisée contre 54% dans le groupe actif ( p = 0,01). Cette différence a été attribuée au fait que le courant actif a franchi la barrière cutanée dans ce dernier groupe.

 

Les participants recevant une stimulation transcrânienne par courant continu présentaient un meilleur soulagement de la dépression et de meilleurs taux de réponse que les sujets affectés au traitement simulé, sans induire plus d'épisodes maniaques / hypomaniaques que ceux observés dans le groupe témoin.

Les chercheurs ont été motivés par les bons résultats et par quelques événements indésirables graves signalés lors de l'utilisation de la stimulation transcrânienne par courant continu dans des études sur la dépression unipolaire. De plus, il existe un consensus psychiatrique sur le fait que des choix thérapeutiques plus tolérables et efficaces sont nécessaires pour le BD. En effet, les auteurs ont noté que «les options thérapeutiques pour les BD ont des effets indésirables et une efficacité modeste». À leur connaissance, aucune autre étude à ce jour n'a examiné la stimulation transcrânienne par courant continu dans la population bipolaire.

L'un des points forts relevés par les auteurs était la comparabilité avec d'autres études, du fait de l'utilisation du même schéma de traitement. Les limites comprenaient un petit échantillon et la possibilité que les analyses de rémission soient insuffisantes. Ils reconnaissent que des études futures plus importantes, y compris celles utilisant des protocoles et des combinaisons de traitements différents, sont nécessaires pour étayer leurs conclusions. Cependant, les résultats de ce sous-ensemble BETTER suggèrent que la stimulation transcrânienne par courant continu pourrait être une modalité importante et bien tolérée pour une utilisation chez les personnes atteintes de BD.

in psychiatric advisor 22 01 2018 traduit par BIPOLAIRES 64/40

Référence

Sampaio-Junior B, Tortella G, Borrione L, et al. Efficacité et innocuité de la stimulation transcrânienne par courant continu en tant que traitement complémentaire de la dépression bipolaire [publié en ligne le 27 décembre 2017]. JAMA Psychiatrie . doi: 10.1001 / jamapsychiatry.2017.4040.



12/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres