BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

Le trouble bipolaire lié à des gènes impliqués dans le sommeil et les cycles d'activité

Des chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), ont identifié une douzaine de traits comportementaux et biologiques héréditaires impliqués dans le sommeil et les cycles d'activité.

 

Joseph Takahashi et Nelson Freimer ont, avec leurs collègues des universités du Texas et de Californie à Los Angeles, mené cette étude avec 500 membres de 26 familles du Costa Rica et de la Colombie choisies parce qu'elles comptaient plusieurs personnes ayant un trouble bipolaire sévère.

 

 

Ils ont identifié 13 traits liés au sommeil et à l'activité, la plupart hérités, qui étaient en corrélation avec le trouble bipolaire.

Ces traits étaient aussi liés à des chromosomes spécifiques, ce qui fournit, soulignent les chercheurs, des indices importants sur la nature génétique du trouble ainsi que des avenues potentielles pour la prévention et le traitement.

Les personnes atteintes du trouble bipolaire se réveillaient plus tard et dormaient plus en moyenne, étaient éveillées quelques minutes de moins dans l'ensemble, et étaient actives pendant des périodes plus courtes. Elles avaient des niveaux d'activité moins élevés et avaient de plus grandes variations dans les cycles de sommeil et de réveil.

Il est considéré que les causes du trouble bipolaire sont à la fois génétiques et environnementales et les chercheurs ont longtemps soupçonné que la perturbation des rythmes circadiens quotidiens, dont les cycles de sommeil et d'éveil, pouvait précéder les sautes d'humeur, expliquent les auteurs.

     in UT Southwestern Medical Center.
Tous droits réservés

 



30/12/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres