BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

L'exercice contre la dépression et l'anxiété

L'exercice physique régulier, même en quantité modeste et d'intensité modérée, pourrait prévenir la dépression, selon les auteurs d'une étude publiée dans l'American Journal of Psychiatry (AJP).

Samuel Harvey de l'University of New South Wales (Australie) et ses collègues de différentes universités et institutions internationales ont analysé des données concernant 33 908 personnes en Norvège suivies pendant 11 ans.

 

 

Ils ont tenu compte dans l'analyse des données de différents facteurs pouvant influencer le risque de dépression et d'anxiété : des facteurs socioéconomiques et démographiques, la consommation d'alcool et d'autres drogues, l'indice de masse corporelle, la survenue de maladie physique et le soutien social perçu.

Les personnes qui ne faisaient pas d'exercice au départ avaient 44 % plus de risques de développer une dépression que celles qui faisaient de l'exercice une à deux heures par semaine.

En assumant que la relation observée soit causale, aussi peu qu'une heure par semaine d'activité physique d'intensité modérée était liée à une réduction de 12 % des cas de dépression.

La plus grande part des bienfaits se produisent en lien avec la première heure d'exercice par semaine, souligne le chercheur.

Mais aucun lien n'a été établi entre l'exercice et les risques de développer un trouble d'anxiété.

« Comme les modes de vie sédentaires deviennent la norme dans le monde entier et que les taux de dépression augmentent, ces résultats sont particulièrement pertinents car ils soulignent que même de petits changements de mode de vie peuvent avoir des effets bénéfiques significatifs sur la santé mentale. »

L'étude étant observationnelle, toutefois, elle ne prouve pas que le lien constaté est de cause à effet. D'autres facteurs concomitants dont elle n'a pu tenir compte pourraient intervenir. Une part du lien pourrait aussi être expliquée par une causalité inverse, une humeur dépressive entraînant un manque d'exercice.

 

in Psychomédia avec sources : University of New South WalesAJP

 



16/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres