BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

l'écart de mortalité augmente entre les bipolaires et la population générale

Selon une étude publiée dans Bipolar Disorders, au cours des 20 dernières années, l’écart entre les taux de mortalité a augmenté entre les patients atteints de trouble bipolaire et la population danoise en général De plus, alors que le taux de mortalité des patients atteints de trouble bipolaire était près du triple de celui de la population générale, une diminution de la surmortalité était associée à une augmentation de l'âge des patients.

Cette étude visait à évaluer si les taux de mortalité des patients atteints de trouble bipolaire par rapport aux taux de mortalité de la population de fond avaient augmenté au cours des 20 dernières années. En outre, l'étude a examiné les tendances de la mortalité en fonction de l'âge.

 

L'étude incluait des patients de moins de 65 ans diagnostiqués avec un incident ou un trouble bipolaire prévalent et enregistrés au Registre danois de recherche psychiatrique de 1965 à 2014. Les données sur les dates de décès de ces patients et la population de fond (tous les habitants du Danemark) le système d’enregistrement civil danois. Les ratios de mortalité standardisés ont été calculés pour chaque année civile en comparant les taux de mortalité de la population générale et de la cohorte de troubles bipolaires. Les enquêteurs ont ensuite stratifié les ratios de mortalité standardisés par intervalles de cinq ans. Enfin, les tendances temporelles de la mortalité toutes causes confondues ont été évaluées sur la période d’étude de 20 ans.

De 1995 à 2014, la population danoise totale comprenait 6 176 414 personnes, dont 27 281 patients atteints d'un trouble bipolaire. Les résultats de l'étude ont montré que, dans l'ensemble, les patients atteints d'un trouble bipolaire présentaient un taux de mortalité élevé par rapport à la population générale avec un taux de mortalité standardisé de 2,8 (IC à 95%, 2,8-2,9).

Lorsque les résultats étaient stratifiés par âge, les groupes les plus jeunes présentaient les taux de mortalité standardisés les plus élevés: les patients de 15 à 29 ans présentaient un taux de mortalité standardisé de 8,13 (IC 95% 6,70-10,02) et les patients âgés de 30 à 34 ans de 7,70 (IC à 95%, 6,37-9,30), alors que les patients de 55 à 59 ans présentaient un taux de mortalité standardisé de 2,71 (IC à 95%, 2,58-2,84) et un taux de mortalité standardisé de 2,24 (95% IC, 2.10-2.34). Le taux de mortalité standardisé calculé pour chaque année civile a révélé une augmentation générale de 0,03 ( P <0,01) par an pour les patients atteints de trouble bipolaire.

Les limites de l'étude comprenaient la censure des patients à l'âge de 65 ans, augmentant potentiellement le taux de mortalité standardisé global. Les cas moins graves de trouble bipolaire traités par des psychiatres et des médecins généralistes non hospitaliers n'ont pas été signalés au registre danois de la recherche psychiatrique, ce qui a entraîné un biais de sélection en faveur d'une cohorte plus gravement malade, augmentant ainsi le taux de mortalité standardisé.

 

in psychiatry advisor 30 08 2018 traduit par BIPOLAIRES 64/40



13/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres