BIPOLAIRES 64/40

BIPOLAIRES 64/40

Changement d'heure : pourquoi il met notre santé en danger l'été

CHANGEMENT HEURE - Selon des études, le passage à l'heure d'été touche notre organisme bien plus que le passage à l'heure d'hiver. Découvrez pourquoi...

 

Le  corps humain s'adapte semble-t-il mieux et plus vite au passage à l'heure d'hiver, chaque fin octobre, qu'au changement d'heure d'été, chaque fin mars. Des études montrent en effet une augmentation du risque de crise cardiaque au moment du changement d'heure "du printemps" (puisqu'il a finalement lieu au moment du printemps, bien qu'appelé "changement d'heure d'été"), alors que ce n'est pas le cas pour le passage à l'heure d'hiver "de l'automne". Une étude américaine pointe par exemple une hausse de 25 % des infarctus le lundi d'après le passage à l'heure d'été, qui aura cette année lieu le dimanche 25 mars à 2 h.

Les députés européens ont voté la "fin" de la mesure régulièrement contestée du changement d'heure. Le changement d'heure 2018 ne sera pourtant pas le dernier...

Le 8 février dernier, le Parlement européen décidait, au cours du vote d'une résolution au Parlement de Strasbourg, de supprimer le principe du changement d'heure. Une fin du changement d'heure provisoirement actée avec une majorité de 384 voix sur 549 votants (à laquelle ajouter les 153 eurodéputés contre la suppression du changement d'heure et les 12 abstentions). Or Français et Européens changent d'heure deux fois par an depuis plus de 40 ans, à l'automne et au printemps. Une mesure qui pourrait donc bientôt prendre fin. En parallèle de ce vote, de nouvelles études d'impact de ce même changement d'heure sur la santé et sur les économies d'énergies ont également été votées.

 

Que signifie exactement ce vote ? En réalité, le Parlement européen n'a pas vraiment le pouvoir de trancher sur cette question. Les députés, par ce vote, ont surtout lancé un processus de réflexion. Ils ont acté le fait, à la majorité, que "de nombreuses études, si elles n'aboutissent pas à des conclusions définitives, ont indiqué l'existence d'effets négatifs sur la santé des êtres humains". Par voie de conséquence, les eurodéputés "appellent la Commission à lancer une évaluation complète de la directive concernant les dispositions relatives à l'heure d'été et, si nécessaire, à présenter une proposition pour la réviser".

Un changement d'heure en 2018, et après ?

Une chose est sûre : il y aura bien encore un changement pour passer à l'heure d'été en 2018. Le prochain changement d'heure aura lieu dimanche 25 mars 2018. A 2 heures du matin, nous passerons directement à 3 heures. On ne sait pas encore à quelle date le changement d'heure pourrait disparaître. Il faudra que la résolution du Parlement européen soit soumise par la Commission européenne aux 28 états membres qui doivent l'adopter à la majorité absolue. Voilà qui ouvre la porte à de nouveaux débats très bientôt en France : peut-on se passer du changement d'heure ? Et surtout : sur quel fuseau horaire doit-on se fixer ? L'Union européenne peut-elle rester à l'actuelle heure d'hiver ou faut-il préférer maintenir une bonne fois pour toute l'heure d'été ?

Si l'on suit la logique des députés européens, en 2019 ou dans quelques années, chaque pays conservera en permanence son heure dite "solaire", autrement dit, pour la France, GMT+1. Attention ! Dans l'Hexagone, cela signifierait qu'il n'y aurait plus d'heure d'été, puisque chaque année, c'est à la fin mars que le "décalage" par rapport à l'heure "normale" se fait (GMT+2). Autrement dit : les belles soirées à rallonge du printemps et de l'été seront amputées d'une heure d'ensoleillement. Dans un sondage proposé par le Parlement européen sur Twitter, une nette majorité des votants se prononce plutôt pour un maintien à l'heure d'été permanente.

 

Date du changement d'heure

La date du changement d'heure est fixée au dernier dimanche de mars à 2 heures (pour passer à 3 heures) l'été et au dernier dimanche d'octobre à 3 heures (pour revenir à 2 heures) l'hiver. Aujourd'hui régie par une directive de l'Union européenne, la date du changement d'heure est fixée par un décret dans le journal officiel. Selon ces textes, le passage à l'heure d'été doit toujours être effectué le dernier dimanche de mars et le retour à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre, à 1h du matin heure universelle (GMT), soit 2 ou 3 heures en France selon les saisons. Le changement d'heure implique en effet une heure ou deux de décalage en France par rapport à l'heure GMT, selon les périodes (lire ci-dessous). Dans un souci de précision, l'UE rappelle les dates et heures exactes du changement d'heure tous les 5 ans.

Changement d'heure 2018

Quand aura lieu le prochain changement d'heure ? En 2018, avec le passage à l'heure d'été, prévu pour le dimanche 25 mars à 2 heures. A deux heures du matin, il sera directement trois heures et nous reviendrons aux mois les plus ensoleillés de l'année. Le changement d'heure d'été surviendra trois mois avant le solstice d'été et permettra de profiter d'une heure de plus d'ensoleillement en fin de journée afin de réduire artificiellement les besoins en éclairage... artificiel. Le mouvement inverse se fera pour le passage à l'heure d'hiver, le 28 octobre 2018.

Changement d'heure 2019

Ci-dessous, vous trouverez la date des changements d'heure suivant ceux de 2018. Autrement dit les dates du passage à l'heure d'été et à l'heure d'hiver pour l'année 2019 (si il a lieu).

Voici les prochaines dates du changement d'heure :

  • Changement d'heure d'été 2019 : dimanche 31 mars
  • Changement d'heure d'hiver 2019 : dimanche 27 octobre

Règles du changement d'heure : avancer ou reculer ?

Chaque année depuis 40 ans, la période de l'heure d'été s'étale sur 7 mois, contre 5 seulement pour l'heure d'hiver. Le fonctionnement des deux changements d'heure demeure le même, en fonction du moment de l'année :

  • Pour le passage à l'heure d'été (changement d'heure du printemps) : à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Il faut avancer sa montre.
  • Pour le passage à l'heure d'hiver (changement d'heure de l'automne) : à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Il faut retarder sa montre.

La définition de l'heure légale et le choix du fuseau horaire incombent, en principe, aux Etats. Mais depuis plusieurs années, la situation juridique s'est complexifiée. En 1998, les Etats membres de l'Union européenne ont choisi d'harmoniser les dates de changement d'heure dans un souci de bonne coordination du marché unique. Fixer ces dates est donc devenu une compétence communautaire. En 2000, le changement d'horaire a même été reconduit sans limitation dans le temps par une directive du Parlement européen traduite dans la législation française. C'est la directive 2000/84/CE du 19 janvier 2001 qui sert désormais de point de repère aux modalités exactes du changement d'heure. Jusqu'à ce qu'une autre y mette éventuellement fin, dans la logique du vote des députés ce jeudi 8 février 2018.

Heure d'été

Le saviez-vous ? Le principe du changement d'heure en France est d'abord basé sur le passage à l'heure d'été. En effet, quand le premier changement d'heure tel qu'on le connait aujourd'hui est instauré, en mars 1976, c'est bien pour créer un décalage, en été, avec l'heure initiale. Le changement d'heure d'hiver n'est donc, en soit, qu''un retour à la normale". Et comme la France vit déjà traditionnellement en décalage avec son heure solaire, c'est à dire à GMT+1, le changement d'heure provoque un double décalage en été, passant nos montres et horloges à GMT+2.

En d'autres termes, à midi à l'heure du soleil, il est 14h heure en France pendant l'heure d'été. D'où l'expression d'heure d'été "double", créée par ce décalage : l'heure française a alors deux heures de "retard" par rapport à l'heure du soleil ! En 1997, un rapport du Sénat envisageait même d'adopter l'heure d'été toute l'année (ce qui donnerait un lever du jour vers 9 heures et un coucher du soleil vers 18 heures en hiver). La réforme pourrait bénéficier aux cafetiers en améliorant l'ensoleillement et retirer le problème du changement d'heure tous les six mois. Mais ce projet n'a jamais vu le jour... 

Comment passer à l'heure d'été ?

Pour ceux qui ne l'ont pas déjà fait la veille au soir, il  faut changer l'heure de certains appareils le dimanche matin suivant le changement d'heure. Le principe du changement d'heure d'été en lui même est simple : quelle que soit l'heure où l'on décide de passer à l'heure d'été, ajouter une heure au cadran.Officiellement, à 2 heures du matin le dimanche du changement d'heure d'été, on passe à 3 heures.

 

Heure d'hiver

L'heure d'hiver correspond à l'heure "normale" de la France, mais elle reste en décalage d'une heure par rapport à l'heure GMT (Greenwich mean time). En d'autres termes, l'heure d'hiver en France ne correspond pas à l'heure de son fuseau horaire géographique. Et cette pour cette raison que l'on parle de "GMT+1". L'explication de cette situation particulière est historique : pendant la Seconde guerre mondiale, le régime de Vichy a adopté "l'heure allemande" en calant la France sur le fuseau horaire de Berlin. L'heure légale est ainsi avancée d'une heure par rapport à son fuseau de référence. Depuis plus de 70 ans, la situation n'a pas changé, si ce n'est qu'en adoptant un horaire d'été en 1975, la France a choisi d'accentuer encore le décalage.

En hiver, l'heure française a ainsi une heure de "retard" par rapport à l'heure du soleil. Et même un peu plus, si l'on considère que le soleil atteint son zénith théorique à Paris une dizaine de minutes avant Londres. L'ensoleillement reste très limité au moment de l'hiver dans l'Hexagone. Et pour cause : le changement d'heure d'hiver suit d'un mois environ l'équinoxe d'automne, moment où le soleil brille moins de la moitié de la journée environ (les journées passant sous le seuil des 12 heures). La durée d'ensoleillement, qui a commencé à se réduire dès le 20 ou 21 juin et le solstice d'été, continue donc à chuter jusqu'au solstice d'hiver(20 ou 21 décembre), date à laquelle le jour est le plus court de l'année. Et l'impression d'obscurité sera encore accentuée le soir avec le changement d'heure. En résumé : la durée d'ensoleillement se trouve artificiellement réduite chaque soir par le changement d'heure d'hiver, alors que les journées avaient déjà naturellement considérablement raccourci.

Comment passer à l'heure d'hiver ?

Le dimanche matin suivant le changement d'heure d'été, on change manuellement l'heure de la façon suivante sur les appareils qui ne le font pas automatiquement : quelle que soit l'heure où l'on décide de passer à l'heure d'hiver, soustraire une heure au cadran. Officiellement, à 3 heures du matin le dimanche du changement d'heure d'été, on passe à 2 heures.

 

Pourquoi le changement d'heure ?

L'objectif du changement d'heure avancé par les autorités est simple : faire mieux correspondre les horaires d'activité avec les horaires d'ensoleillement afin de limiter les dépenses d'éclairage artificiel en profitant de 60 minutes supplémentaires de jour en fin d'après-midi ou en soirée en été. En effet, le passage à l'heure d'été a des conséquences sur l'heure de lever et de coucher du soleil. L'astre apparaît plus tard aux petites heures du matin. En revanche, il disparaît à l'ouest 60 minutes plus tard. Or, en France, les activités sont beaucoup plus importantes en fin de journée (c'est notamment entre 18 et 21 heures que l'on constate la plus forte consommation d'électricité) qu'aux premières heures du jour (autour de 6-7 heures du matin). Ce décalage permet donc, selon les partisans du changement d'heure, de mieux faire coïncider les heures d'éclairage naturel et les habitudes de consommation des citoyens en jouant sur la luminosité en soirée. C'est bien cet argument qui a participé à la mise en place du changement d'heure tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour l'ADEME, , l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, chargée de trouver des moyens d'alléger la facture énergétique, le lien entre changement d'heure et économie d'énergie est évident car "la plupart des gens se lèvent entre 6h et 7h du matin. Or en hiver, il fait jour le matin vers 8h et en été vers 6h". Un chiffre confirmé par Médiamétrie qui a déterminé l'heure moyenne de lever des Français en fonction de leur écoute de la radio. En moyenne, ils se réveillent à 6h48 ! Mais les dernières études chiffrées sur les effets bénéfiques du changement d'heure sont datées.  L'ADEME chiffrait les économies d'éclairage 440 GWh en... 2010 ! Les chiffres portaient sur les consommations de 2009 et les effets sur les usages thermiques n'avaient pu être évalués précisément...

 

in l'internaute.com  20 mars 2018



20/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres